portail nouvelle technologie, innovation, inventtion et  avenir de l'homme

epikurieu | les liens

Accueil  Scénarios   Dossiers



rechercher dans les scénarios

admin



Sciences de la complexité

Les applications des sciences de la complexité sont infinies.Elle pourrait autant permettre d'améliorer la société que s'appliquer à la médecine, la futurologie ou l'écologie. Elle permet de compléter la science cartésienne là où celle-ci est insuffisante. Pourquoi ? Parce que la science cartésienne découpe tout et analyse les choses détail par détail. Elle atteint ses limites lorsque l'on s'aperçoit que le corps humain n'est pas qu'un tas de cellules, qu'une société n'est pas qu'un tas d'hommes. C'est le fameux "1+1 = 3" de Bernard Werber. La somme des talents de chacun est supérieure aux talents pris individuellement. C'est pour cela que la systémique ne découpe pas mais relie, ne regarde pas les détails mais observe les choses dans leur ensemble. C'est la différence entre regarder une image pixel par pixel et la regarder globalement. Avoir une vision globale permet de cerner les incohérences, les déséquilibres et d'offrir des solutions.

1+1 = 3 : le tout est plus que la somme des parties. Par conséquent, pour qu'une société fonctionne, ce n'est pas tant les talents individuels qui comptent que l'entente, la qualité des relations et de la communication. Une société bourrée de gens talentueux mais qui ne coopèrent pas ou qui se sabotent les uns les autres sera en crise.

Les incohérences : le monde est plein de paradoxes. Il peut arriver de créer un problème en voulant le prévenir. Ou parfois en voulant résoudre un problème, on l'empire. Et c'est le cercle vicieux : plus on "résoud", plus le problème grandit, plus il grandit, plus on cherche à le résoudre...etc. Par exemple, si vous tuez en masse des insectes, les oiseaux qui se nourrissaient de ces insectes vont mourir de faim. Les insectes, n'ayant plus de prédateurs, finiront plus nombreux qu'au départ.

Les déséquilibres :un bon exemple de déséquilibre est le cercle vicieux. Le moins amène le moins de manière exponentielle. Cela devient explosif et ravageur. Plus rien n'arrête la machine à détruire, un peu comme un feu de forêt qui parti d'un mégot devient un feu violent. Ou parfois, le moins maintient le moins et il devient très dur de le faire décoller. Par exemple dans les pays pauvres, la pauvreté maintient la pauvreté : il n'y a pas de richesses, les enfants travaillent donc très tôt, par conséquent ils n'auront pas le savoir leur permettant de créer des richesses.

Les solutions : Par exemple, une société en bonne santé a besoin de diversité, d'autonomie et d'avoir un retour sur ses actes. La diversité permet de mieux s'adapter, de mieux se compléter. L'autonomie permet à chacun de s'adapter aux cas particuliers qu'il rencontre. Et le retour sur ses actes permet de se réadapter sans arrêt par rapport aux nouvelles informations. Cette technique est utilisée pour lancer les satellites : tout au long du lancement, la fusée est redirigée en permanence vers son objectif.

Si vous voulez en savoir plus, je vous propose mon site sur les sciences de la complexité




epikurieu (communication visuelle)       mentions légales   contact  enigmatik